Durango – Canyon de Chelly – Petrified Forest

Le jour suivant, nous partons pour Durango, Colorado, petite ville de 20'000 habitants un peu plus à l’Est. Là-bas, nous passons une journée « off » où nous profitons des conforts d’une ville en allant à la piscine et au restaurant ! Les enfants s’éclatent tout l’après-midi dans les toboggans et nous dans les bains chauds. Les couleurs d'automne nous accompagnent lors de notre promenade pour se rendre à la piscine.

Le soir nous allons dans un saloon de la ville, le Diamond Belle. Il y a un chanteur country live incroyable et des serveuses légèrement habillées qui nous plongent dans l’ambiance cowboys de la fin du XIXe. Nous y passons une soirée inoubliable autour de hamburgers, bières et whisky !

Le lendemain, le 23, nous rendons visite à des amis des parents de Loraine, les Knight, qui habitent à Durango, amis rencontrés il y a 39 ans dans ce même saloon ! Nous passons une journée très agréable avec eux. Ils nous font découvrir un délicieux restaurant mexicain et visitons une miellerie centenaire l’après-midi.


Le froid est de plus en plus présent et dérangeant la nuit. Nous renonçons à monter plus au Nord pour aller visiter Silverton qui est sous la neige et partons pour le Sud.

Le trajet jusqu’au Canyon de Chelly nous fait passer par Four Corners. Il s’agit du point de conjonction entre les Etats de l’Utah, de l’Arizona, du Colorado et du Nouveau-Mexique. La taxe d’entrée par personne, que nous jugeons inappropriée pour ne voir qu’une plaque au sol, en plus mal placée (600m d’erreur selon le Bureau of Land Managment !), nous fait faire demi-tour.


Nous arrivons en début d’après-midi à l’entrée du Canyon de Chelly (qui se prononce Canyon de Chè). Nous parcourons les deux Rim (rives) en voiture et faisons la plupart des points de vues. Ce canyon ne se laisse pas apercevoir depuis la route principale et il a fallu arriver au bord de la falaise pour l’admirer. Les couleurs rouge orangé des parois et les habitations construites à même la falaise nous font penser à Mesa Verde que venons de quitter.

Nous arrivons à convaincre les enfants de faire une petite balade dans le canyon malgré la température fraîche. Nous découvrons un magnifique endroit verdoyant, calme, abrité, avec un sol relativement riche qui permet aux Navajos de pratiquer l’agriculture. Nous arrivons devant la White House en même temps qu’un groupe de touristes et pouvons profiter des explications très intéressantes du guide Navajo, ainsi que d’un morceau de flûte traditionnelle. Nous avons beaucoup apprécié cette balade.

Le lendemain matin, le rythme est plus lent qu’à l’habitude, car nous commençons par faire les instruments de musique, l’entrainement de kung-fu et un peu d’école. Il est presque 11h quand nous partons en direction de Petrified Forest National Park. Nous y arrivons par l’entrée Nord.


Le parc propose 12 points d’intérêt le long des 40km du parcours qui nous séparent de l’entrée Sud. Nous pensions y voir une forêt vu le nom du parc, ou en tout cas du bois pétrifié, mais nous y avons découvert bien d’autres merveilles. Les couleurs des roches sont surréalistes dans ce parc. A chaque point de vue, espacé que de quelques kilomètres, les structures rocheuses et les paysages changent complètement.

Des collines couleurs roses, rouges et oranges, on passe à des monticules gris-violacés, puis à des pâturages herbacés vert-jaune et finalement nous arrivons à un champ où s’amoncèlent des centaines de troncs pétrifiés couleurs cristal (désolé pour les éventuelles erreurs d'accords des adjectifs de couleurs,...c'est compliqué même avec les règles sous les yeux !). C’est très impressionnant de voir ces anciens arbres, datant du Trias (220 millions d’années environ), qui se sont changés en pierre, tout en gardant quasiment le même aspect. Nous pouvons encore clairement distinguer l’écorce, du cœur de l’arbre, voir même les cernes pour certains.


Ce parc, moins visité que beaucoup d’autres selon un ranger rencontré sur place, vaut le détour !

27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout