Page – Lake Powell

Après quelques heures de route, nous arrivons à Page, petite ville au bord du Lake Powell, toujours en territoire Navajo. Depuis cette zone, nous rayonnons durant 4 jours pour explorer cette région.

La première visite est le fameux Antelope Canyon. Là, nous découvrons une autre approche de la culture Navajo que celle que nous avions découverte au Navajo National Monument. Ici, à Antelope Canyon, le business a largement pris le dessus sur l’esprit ! Environ 5000 personnes par jour à 45 $... faites le calcul annuel ! L’arrivée dans la première zone du canyon est pesante. Il y a des centaines de personnes massées au même endroit, prenant les mêmes photos. Heureusement que la suite de la visite s’est améliorée, que la foule s’est dispersée et que notre guide a assuré une bonne visite. Il peut d’ailleurs se reconvertir en photographe, car il nous prenait nos appareils des mains pour faire des réglages et avoir des photos dignes de figurer dans une revue ! La réalité est du coup moins bien que le rendu des photos 😊 ! Mais c’était finalement une magnifique découverte.

Nous dormons les deux premières nuits dans un spot avec une belle vue sur le lac Powell. Le matin du second jour, les enfants entendent parler français autour du camping-car d’en face. Louis traverse et va lier conversation. Nous sortons tous et nous rencontrons les Cam’inando, soit Fabrice et Isabelle et leurs trois enfants, Jacques, Ferdinand et Brune qui font un voyage d’un an sur le continent américain. Nous rigolons bien et décidons de nous retrouver sur la plage pour passer la soirée ensemble. L’après-midi, nous faisons un passage obligé au fameux Horseshoe Bend, beaucoup trop touristique pour véritablement apprécier la beauté du paysage (parce que c’est beau quand même), puis nous passons plus de 3 heures au bord de la plage, à se baigner, jouer avec le sable et s’entraîner.

Le soir, nous passons notre première soirée avec les Cam’inando durant laquelle nous faisons connaissance, buvons quelques verres (c’était leur anniversaire de mariage) et rigolons beaucoup. Les enfants ont adoré retrouver des copains de leur âge.

Le matin c’est petit-déjeuner crêpes ensemble, puis départ groupé pour une magnifique marche près de Lees Ferry. Le sentier, ou devrais-je dire le non-sentier, est très amusant. Nous descendons dans un canyon quasiment asséché et nous devons chercher notre chemin dans ce dédale de pierre. Certaines zones sont parfois complexes, et nous ne sommes pas trop de 4 adultes pour faire passer nos 5 gamins à certains endroits… Le canyon nous mène jusqu’au bord de la rivière Colorado où les plus téméraires se sont baignés. C’était monstre cool 😉 !


Pour la soirée, les Cam’inando avaient vu une publicité pour un rodéo à Page, alors nous y sommes tous allés. Nous sommes arrivés au milieu d’un événement organisé par les Navajos, pour les Navajos, sans aucune connotation touristique. Un des moments fort de l’événement a été la cérémonie d’ouverture durant laquelle les Navajos ont chanté l’hymne national américain dans leur propre langue. Au vu de l’histoire chargée qui existe entre les indiens et les blancs, c’était un moment particulier à vivre parmi eux. Nous avons pu découvrir de vrais cowboys qui tentaient de rester sur le dos d’un taureau durant plus de 6 secondes… Le plus jeune avait tout juste 11 ans et il « joue » déjà avec des bêtes de plusieurs centaines de kilos…c’est de la folie ! Cette soirée a été une découverte mémorable pour tous !

Le lendemain, après une cession d’école en commun, nous disons au revoir aux Cam’inando qui partent vers le Zion, alors que nous allons faire une halte à Kanab.


54 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout