Zion - Red Canyon - Bryce Canyon

Notre halte à Kanab se résume par un bon restaurant mexicain et une halte dans un magnifique endroit pour dormir, mais sans plus. Nous n’avons pas participé au tirage au sort pour aller voir la fameuse « The wave » qui requiert un 4x4 pour y aller et la location de jeep était trop chère… Donc départ pour le parc national de Zion.


Notre premier étonnement en arrivant au parc Zion est la masse touristique encore présente au mois d’octobre. Des centaines de voitures, les parkings pleins à craquer et pas de place pour nous ! Après avoir tourné une heure, nous nous garons et pouvons commencer notre visite. Les parcs sont très bien organisés. Chaque point d’intérêt, chaque départ de marche est accessible en navette afin d’éviter la création de parking et de limiter la quantité de véhicule en circulation. Ils sensibilisent d’ailleurs les touristes en mettant des indicateurs du nombre de kilomètres économisés par année, ça laisse songeur ! Vive les transports en commun 😊.


Nous commençons tout au fond de la vallée avec le trail The Narrows. Il s’agit d’une marche en rivière de plusieurs kilomètres, au fond d’une gorge. Le long des premiers 2km qui sont sur terre battue, nous croisons de nombreux aventuriers qui reviennent de ce trail. Nous sommes étonnés de les voir équipés de chaussures spéciales, voire de combinaisons résistantes à l’eau ! Nous avons vite compris leur utilité en entrant dans l’eau avec nos souliers de marche standard. L’eau était glaciale, à tel point que nos pieds s’engourdissaient à chaque pas. Nous avons tout de même parcouru 1km aller-retour et bien rigolé.


La bonne nouvelle de fin de journée est que les Cam’inando, qui avaient un jour d’avance sur nous, ont décidé de rester une nuit de plus sur la zone et que nous nous sommes retrouvés le soir dans un endroit calme en bordure de rivière. Calme…. Jusqu’à ce que nous soyons dans la place, de fait. Car d’autres amis, les Moine « O » Volant nous ont rejoints : Sophie et Olivier, avec leur deux enfants, Morgane (10 ans) et Maxime (7 ans). Les enfants ont joué ensemble jusqu’au bout de la nuit et nous avons passé entre adultes une excellente soirée au coin du feu. Louis et Juliette ont passé leur meilleure soirée du voyage. Ils en parlent encore !


Le lendemain, nous nous séparons tous, chacun partant dans une direction différente pour la suite de son voyage. Mais nous nous reverrons en Europe, c’est sûr !


Avant de quitter ce parc nous avons encore fait le trail d'Angel’s Landing qui est reconnu comme un des plus beaux d’Amérique du Nord. Ce sentier nous mène du bord de la rivière qui serpente au pied de falaises vertigineuses au sommet d’un piton rocheux. Nous stoppons notre progression sur la plateforme et décidons de ne pas faire les derniers 800m, car le sentier n’a que 1m de large par endroits et des chaînes sont les seules sécurités présentes alors qu’il y a 300m de vide de chaque côté. Bien que nous ne soyons pas allés jusqu’au bout, le point de vue depuis la plateforme est somptueux. Nous avons beau être sur un piton rocheux dominant la vallée, tout autour de nous s’élèvent de gigantesques murs. Ce n’est pas tant leur hauteur qui impressionne le plus, mais leur couleur. Toutes les structures rocheuses du parc se parent de couleurs chaudes pour attirer l’œil du visiteur, allant d’un rouge ocre, à un blanc scintillant, en passant par des oranges, des jaunes, des bruns ou des beiges.


En bas des falaises, le spectacle continue avec les jeux de couleurs que nous offre la végétation en plein automne. Alors que les résineux gardent leur robe d’un vert plus ou moins foncé, les feuillus s’habillent de jaune, de rouge et d’or.


Nous avons passé deux magnifiques journées dans ce parc et nous partons pour Bryce canyon.


Sur la route de Bryce canyon, nous nous arrêtons une journée au Red canyon. Il s’agit d’un petit parc, dans lequel nous sommes ravis de pouvoir marcher seuls, loin des flots de touristes. Ce canyon est reconnaissable à la couleur rouge de ses roches. Les enfants n’ont pas particulièrement envie de marcher, nous ne faisons donc qu’une petite marche de 3h…


La nuit avant d’arriver à Bryce, nous passons la nuit sur un col à 2600m d’altitude, sans avoir regardé les prévisions météo. Le soir déjà il semblait faire froid. Au matin, nous étions gelés à l’intérieur de Pily. Gelés au sens premier du terme, l’eau avait gelé dans les tuyaux, les bouteilles d’eau… tout ! On faisait de la buée en expirant…


Je regarde les prévisions météo du village d’à côté et je vois qu’il a fait -14°C la nuit et qu’elles annonçaient que 4°C pour la journée… Nous prenons notre courage à deux mains, nous nous habillons chaudement et nous partons visiter Bryce canyon.

La beauté de ce site est saisissante. Il est difficile de mettre des mots sur ce que nous voyons depuis les points d’observation sur les bords du canyon, mais également depuis le bas où nous voyons le travail de l’érosion à l’œuvre et où des milliers de petites découpes spectaculaires apparaissent. S’il y a un grand Architecte là-haut, on peut imaginer qu’il a passé pas mal de temps dans cet endroit, pour créer quelque chose d’aussi esthétique.

Les enfants ont également complété leur 3ème programme de junior Ranger et on prêter serment de protéger la nature sauvage du parc.


Nous passons une magnifique journée ici et partons en direction du Grand Staircase National Park.



46 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout